Les partenaires privilégiés des éco-activités en Val-de-Marne

Des partenariats bénéficiant à l’ensemble du réseau des éco-acteurs

Les membres du Réseau des éco-acteurs bénéficient de l'adhésion du Conseil général à divers réseaux et pôles de compétitivité d'envergure régionale et nationale.

 

Advancity

Advancity est le pôle de compétitivité sur la « ville durable ». Il pilote le plan filière des éco-activités destiné aux PME franciliennes, « Geendustry ». 1000 entreprises y sont répertoriées.

Le Conseil général soutient Advancity depuis 2011 dans le cadre de sa politique de partenariat avec les pôles de compétitivité franciliens.

http://www.advancity.eu/

http://www.greendustry.eu/

 

Le Réseau national des éco-entreprises (PEXE)

En 2013, le PEXE rassemble 38 réseaux d’éco-entreprises et intervient sur trois actions prioritaires pour contribuer au développement des éco-activités à l’échelle nationale :

  • structuration et promotion de la filière
  • innovation et transferts de technologies
  • développement commercial en France et à l’international.

http://www.pexe.fr/

Le Conseil général est adhérent au PEXE depuis 2011. Des ouvrages sont téléchargeables sur leur site : l'annuaire des membres 2014; le guide de financement des éco-entreprises; le portfolio des instituts Carnot aux rencontres éco-technologiques de 2013, etc.

http://www.ecoentreprises-france.fr/documents

 

Le carrefour des entreprises de l’Est parisien (CAREEP)

Regroupant les départements du Val-de-Marne, de la Sein-Saint-Denis et de la Seine-et-Marne, le CAREEP représente 1200 entreprises au travers de 12 associations de chefs d’entreprises et 50 partenaires publics et privés. Il a pour objectif de mettre un œuvre un plan d’actions en faveur du développement économique et de l’emploi en mobilisant les entreprises selon 5 pôles d’activité.

Le Pôle n°1, « développement durable et éco-activités », vise à :

  • favoriser la mise en relation des éco-entreprises entre elles et avec les partenaires du développement économique, de l’emploi, de la formation, de la recherche-développement
  • créer des opportunités commerciales et partenariales
  • apporter un appui aux entreprises éco-actives dans les domaines du numérique, des ressources humaines, de la logistique, de la transmission d’entreprises…

Le Conseil général soutient le CAREEP depuis 2012.

http://careep.fr/

 
Durapôle

L’association Durapôle a été créée en 2009, sous l'impulsion de dirigeants d'entreprises qui souhaitaient contribuer à l’émergence d’une filière industrielle autour des technologies de l’environnement. Elle contribue au développement des filières vertes en aidant ses membres à acquérir le niveau de performance, de compétitivité et de visibilité qui leur permettra de capter de nouveaux marchés. Durapôle facilité les retours d’expérience entre les membres, le transfert de compétence et la mutualisation des ressources.

http://www.durapole.org

 

Elastopôle

L’association « Elastopôle», créée en 2008, constitue le Pôle de compétitivité français des matériaux caoutchouc et polymères. Elle a pour ambition de devenir un pôle de référence européen maîtrisant la totalité de la chaîne de valeur des caoutchoucs et polymères. Elastapôle est un pôle interrégional regroupant 4 régions principales : Centre, Auvergne, Pays de la Loire et Ile-de-France. Le siège social est basé à Orléans, avec des antennes régionales dont l’une se situe sur le territoire de Seine-Amont à Vitry-sur-Seine. Elastapôle compte près de 120 adhérents (plus de 3500 chercheurs publics et privés, des grandes écoles et universités disposant de compétences en polymères, plus de 80 entreprises transformatrices de caoutchouc dont deux leaders mondiaux Hutchinson et Michelin).

http://www.elastopole.com

 

OREE

L’objectif de cette adhésion à Orée est d’impulser une dynamique d’écologie industrielle et d’économie circulaire à l’échelle départementale. L’écologie industrielle appliquée à l’échelle d’un territoire (EIT) est une démarche opérationnelle qui s’inspire des écosystèmes naturels « Rien ne se perd, tout se transforme » pour tendre vers une gestion optimale des matières et de l’énergie. L’objectif est de limiter la pollution, le prélèvement de ressources, la production de déchets et la consommation d’énergie. Elle permet d’instaurer des relations de partenariat et d’encourager les échanges entre acteurs économiques et industriels, tout en favorisant le développement économique local et la prise en compte des enjeux environnementaux.

http://www.oree.org