Les éco-activités

L’action départementale pour les éco-activités

Un engagement volontariste et innovant en faveur des éco-activités

Dans le cadre de son action en faveur du développement économique et de l’emploi en Val-de-Marne, le Conseil général s’engage auprès des entreprises et acteurs du territoire.

Il apporte son soutien aux projets et initiatives dans les filières et secteurs d’activités pourvoyeurs d’emploi et créateurs d’innovation. Les éco-activités ont été identifiées par le Département comme un secteur économique stratégique pour le territoire.

Avec pour objectif de favoriser l’intégration des éco-entreprises sur le territoire et de renforcer la dynamique économique, le Conseil général :

  • accompagne leur développement
  • met en place des appels à projets
  • peut accueillir un produit en phase de test dans le cadre d’une expérimentation
  • facilite la rencontre avec d’autres acteurs : laboratoires de recherche, centres de formations, autres institutions…
  • produit des études économiques

 

Le plan d’actions départemental des éco-activités

Depuis 2006, le Conseil général du Val-de-Marne accompagne les éco-activités, s’engage et investit en faveur de leur développement sur le territoire.

Un premier plan d’action départemental a été mis en œuvre entre 2011 et 2013 à la suite d’une large concertation menée avec les acteurs du territoire. Celle-ci a notamment mené à la création du Réseau des éco-acteurs en Val-de-Marne, favorisant le dynamisme économique des entreprises et leurs rencontres avec les centres de formations et laboratoires. Le bilan dressé fin 2013 a mis en exergue l’importance de la politique entreprise de façon volontariste par le Conseil généra et a lconfirmé cette filière comme source de richesse et d’emplois mais aussi porteuse des principes d’innovation, de recherche, et de dynamisme à l’échelle départementale.

Depuis 2011, le budget départemental de 500 000 euros consacré aux éco-activités a permis d’accompagner 230 éco-entreprises, dont 120 pour la seule année 2013.

Le nouveau plan départemental des éco-activités couvre la période 2014-2016.

Il se veut au plus près des besoins et des attentes de la population, du tissu économique, notamment des très petites entreprises (ces dernières représentant plus de 95% du tissu économique val-de-marnais) et des acteurs territoriaux, dans une logique de complémentarité avec les dispositifs nationaux et régionaux.

Il se compose de 2 axes principaux :

La promotion, l’accueil et l’appui à la création et au développement des éco-entreprises au service de l’emploi

Le Département s'est fixé pour objectifs de :

  • contribuer au développement économique des éco-activités à travers l’organisation d’événementiels,
  • assurer la pérennité du réseau des éco-acteurs,
  • développer un dispositif d’accueil dédié aux entreprises de la croissance verte,
  • organiser des appels à projets et des rencontres entre donneurs d’ordre et TPE,
  • inscrire les clauses environnementales dans la commande publique,
  • accompagner à la montée en compétences, notamment des secteurs en mutation (bâtiment, logistique, etc.) en facilitant l’accès à la formation initiale et continue,
  • favoriser le développement à l’international.

Le renforcement du développement territorialisé des éco-activités à travers les partenariats territoriaux, le soutien à la recherche et à l’innovation sous toutes ses formes

L’axe 2 aura comme objectif de poursuivre les synergies enclenchées et d’en créer de nouvelles dans un souci d’équité territoriale tout en renforçant les liens avec les territoires et les acteurs supra et infra-départementaux. Une attention particulière sera donnée aux projets d’interfilières, d’interusages (numérique, économie sociale et solidaire, santé).

 

Un engagement à l’échelle de tout le Conseil général

L’environnement constitue une préoccupation centrale du Conseil général. A ce titre, il met en œuvre de nombreuses actions intéressant les éco-acteurs.

Quelques exemples :

  • Les Journées scientifiques de l’environnement, organisées chaque année, permettent aux étudiants, chercheurs, acteurs locaux ou encore agents territoriaux de se rencontrer et débattre autour de problématiques environnementales locales.
  • L’un des objectifs du « Plan bleu du Val-de-Marne » vise à améliorer l’assainissement et mettre en place des techniques de dépollution adéquates pour restaurer la qualité de l’eau.
  • Le Laboratoire Départemental des Eaux, service public, indépendant, expert dans l’analyse des eaux, est un acteur incontournable de la santé publique et de l’environnement dans le département. http://labo-eaux.valdemarne.fr/
  • Suite à une étude menée en 2012, sur la prévention et la gestion des déchets dans les collèges du Val-de-Marne, le restaurant collectif de Chérioux à Vitry-sur-Seine a été retenu pour être le site pilote d’une expérience en matière de valorisation des bio-déchets de la restauration.
    Le Conseil général utilise un dispositif technologique innovant : un composteur « électromécanique » qui permettra d’obtenir un compost de très bonne qualité en seulement 10 à 12 semaines, sans manipulation excessive et sans odeurs nauséabondes grâce à un bio-filtre.
    http://www.planclimat94.fr/actualite/domaine-cherioux-territoire-pilote-pour-valorisation-des-bio-dechets
  • Le soutien à l’enseignement supérieur et la recherche publics permet aux éco-laboratoires de développer et acquérir de nouveaux équipements, facilitant ainsi le rapprochement entre les besoins des éco-entreprises et les travaux de recherche des éco-laboratoires.